Actualités automobilistes, Mobilité,

Les mesures de sécurité routière annoncées en 2018

1
Partages
shutterstock_511349380
Dernière mise à jour

Le premier ministre a annoncé de nouvelles mesures de sécurité routière, revendiquant la nécessité primordiale de ces clauses dû au taux de mortalité trop élevé des automobilistes.

Limitation de vitesse, quoi d’autre ?

Vous avez sûrement eu echo de la diminution de la limitation de vitesse sur les axes secondaires, passant alors de 90km/h à 80km/h.

Elle est l’une des mesures principales du plan qui fût présenté ce mardi, cependant d’autres restrictions s’ajoutent aux réglementations actuelles, voici une brève synthèse des autres pénalités principales qui seront mises en application cette année.

Le téléphone au volant :

L’utilisation du téléphone au volant engeandrera dorénavant une possibilité de suspension de permis, si l’automobiliste concerné a contribué à la mise en danger d’autrui. Le Kit main libre n’est pas concerné.

La consommation d’alcool :

L’Etat prévoit d’insister sur l’installation de l’EAD (Ethylotest Anti Démarrage), pour tous les récidivistes de l’état d’ivresse au volant.

La vidéo-verbalisation :

Une fois la visibilité des passages piétons améliorée, l’Etat prévoit d’implanter une vidéo-verbalisation permettant de sanctionner tout non respect de priorité aux piétons.

 

Le gouvernement insiste sur le fait que ces restrictions sont fondamentales étant donné que les facteurs de mortalité les plus récurrents, comme la vitesse ou la consommation d’alcool, causent plus de 3400 morts par an.

Matignon a cependant prévu d’appliquer en 2020 une « clause de rendez-vous » qui permettra de mesurer l’efficacité de ces mesures qui paraissent, aux yeux de la majorité des sondés, inefficace en terme de sécurité.