Browsing Category

Actualités automobilistes

Actualités automobilistes, Mobilité,

Ce que la Zone à Trafic Limité changera pour vous en 2024

La Zone à Trafic Limité (ZTL), aussi appelée zone apaisée, a vocation d’interdire aux véhicules motorisés de traverser le centre de Paris sans s’y arrêter. Cela s’inscrit dans la volonté de la Mairie de Paris de réduire la pollution et rendre ces quartiers plus agréables pour les piétons et les cyclistes. Initialement prévu pour 2022, le projet a été repoussé à 2024, à l’occasion des Jeux Olympiques. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la ZTL dans Paris.

La Zone à Trafic Limité : c’est quoi ? 

À la différence de la Zone à Faibles Émissions (ZFE) qui vise à interdire l’accès des véhicules à un périmètre donné en fonction de leurs émissions polluantes (via leur vignette Crt’Air), la Zone de Trafic Limité (ZTL), aussi appelée zone apaisée, est, elle, un périmètre dans lequel tout ou une partie de la circulation est interdite. En d’autres termes, il s’agit d’une immense zone piétonne au sein de laquelle sont autorisés à circuler les riverains, les services de secours et les services de transports en commun, dont les taxis. 

Cette zone a été mise en place au sein de plusieurs villes de France et d’Europe, telles que Madrid, Milan ou encore Rome, dans le but de diminuer le flux de véhicules en centre-ville.

Les objectifs de la proposition ZTL 

La Zone de Trafic Limité à plusieurs objectifs : 

  • Le rééquilibrage de l’espace public au profit des piétons, des usagers des transports en commun et des cyclistes. Aujourd’hui, environ 50% de l’espace public est dédié aux voitures. 
  • La diminution du volume et de la vitesse des véhicules motorisés dans cette zone afin de fluidifier les déplacements à pied ou à vélo. 
  • Lutter contre la pollution de l’air et les nuisances sonores liées au trafic automobile. 
  • L’amélioration de la circulation des commerçants, des services publics et des riverains. 
  • Renforcer l’attractivité du cœur de la ville en rendant plus accueillantes les rues de cette zone pour privilégier les rencontres des habitants.

Le calendrier de la zone ZTL 

La mise en place de la ZTL à Paris, initialement prévue en 2022, a été repoussée à 2024. En effet, suite à une première phase de dialogue préalable fin 2021, la ville de Paris à saisi l’Autorité Environnementale et a rendu un avis requérant la soumission du projet ZTL à une évaluation environnementale. 

Voici le calendrier actuel : 

  • Au premier semestre 2022 : lancement d’une étude d’impact 
  • À la rentrée 2022 : lancement d’une enquête publique offre la possibilité aux parisiens et aux franciliens de donner leur avis sur le projet définitif. Selon David Belliard, adjoint aux transports de la Ville de Paris, les différentes parties prenantes, comme l’Ile-de-France Mobilités/RATP ou la Préfecture de Police seront consultées. 

Une fois la procédure réalisée, le Zone de Trafic Limité fera l’objet d’une déclaration de projet. Ensuite, les travaux nécessaires à son application seront engagés, notamment ceux concernant la mise à double-sens du boulevard Saint-Germain. 

Ce sera fin 2023-début 2024 que la ZTL sera officiellement lancée, à l’occasion des Jeux Olympiques. 

Quel sera le périmètre de la ZTL ? 

Le périmètre de la zone comprend : 

  • le secteur Paris Centre; c’est à dire les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements de Paris  ; 
  • les rues situées au Nord du Boulevard Saint-Germain dans les 5e, 6e et 7e arrondissements.Tous les axes compris dans cette zone seront concernés par la limitation de trafic.

En revanche, les Grands Boulevards et le boulevard Saint-Germain seront eux ouverts à la circulation générale.

Qui pourra circuler dans la ZTL ? 

Malgré cette ZTL, certains usagers pourront circuler, parmi eux : 

  • les personnes résidant dans la zone ; 
  • les bus ; 
  • les personnes bénéficiant d’une carte mobilité inclusion ou d’une carte européenne de stationnement ; 
  • le trafic de destination. 

Par exemple, vous pourrez circuler dans la zone si vous y habitez, si vous y travaillez, si vous réalisez des livraisons, si vous réalisez une consultation médicale, si vous allez dans un magasin ou une galerie d’art, si vous allez chez des amis ou encore au cinéma. 

L’interdiction se portera sur le trafic de transit, comme le fait de traverser la zone pour se rendre dans le 14e arrondissement de Paris. Par ailleurs, seuls les véhicules motorisés sont concernés par l’interdiction. Ainsi, les modes de transport tels que les vélos ou les trottinettes pourront circuler malgré la limitation du trafic de transit. 

Cependant, certains véhicules motorisés seront exemptés d’interdiction et pourront se garer à Paris

Il y a ceux disposant d’une dérogation sans justificatif : 

  • Les véhicules d’intérêt général prioritaire ou bénéficiant de facilité de passage. 
  • Les véhicules du ministère de la Défense. 
  • Les véhicules de transport en commun. 
  • Les taxis et voitures de transport avec chauffeur comme les VTC disposant d’un macaron, obligatoire depuis 2017. 

Comme ces véhicules sont identifiables visuellement, ils n’ont pas besoin de produire un justificatif. 

Il y a aussi les véhicules motorisés disposant d’une dérogation avec justificatif permanent : 

  • Les véhicules des résidents de la zone et des propriétaires non-résidents. 
  • Les véhicules affichant une carte “ mobilité inclusion” ou une carte de stationnement pour personnes handicapées. 
  • Les véhicules des commerçants/entreprises domiciliés dans la zone. 
  • Les véhicules des artisans. 
  • Les véhicules des titulaires d’abonnement de parking. 
  • Les véhicules d’auto-écoles. 

Enfin, il y a les véhicules motorisés devant présenter un justificatif ponctuel : 

  • Les véhicules des clients des commerces, des artisans, des entreprises, des musées et théâtres de la zone. 
  • Les visiteurs stationnant dans la zone, comme les invités des résidents. 
  • Les accompagnants d’enfants ou de personnes à mobilité réduite. 
  • Les professionnels intervenant dans la zone, dont les livreurs. 
  • Les titulaires d’une autorisation d’occupation temporaire, comme pour un déménagement. 

Le stationnement à Paris dans cette zone ne sera pas interdit pour ces véhicules motorisés. Les justificatifs pourront être un ticket de stationnement, un ticket de réservation d’un parking à Paris dans la zone ou encore un bon de livraison. 

Bon à savoir : 

Besoin d’un parking à Paris dans la ZTL ? Pas de panique, Zenpark vous propose de nombreuses places de stationnement. Trouvez en quelques clics une place à l’heure ou au mois dans l’arrondissement de votre choix

Des contrôles aléatoires seront réalisés en sortie de zone. En effet, la municipalité ne souhaite pas l’instauration d’amendes lors de la mise en place de la ZTL à Paris.  Dans un premier temps, ces contrôles, effectués par la préfecture de Police, auront une visée pédagogique. Ensuite, des moyens technologiques, avec un système d’amende ZTL, seraient déployés.